OCT OEEO

PPP_Septembre_2018

Issue link: http://oct-oeeo.uberflip.com/i/1012856

Contents of this Issue

Navigation

Page 20 of 59

P R AT I Q U E S E X E M P L A I R E S 19 Septembre 2018 | Pour parler profession Visionnez un portrait numérique de nos Pratiques exemplaires à oct-oeeo.ca/portraits. PHOTOS : MATTHEW LITEPLO S ylvain Plourde est directeur du Service de soutien à l'apprentissage du Conseil des écoles catholiques du Centre-Est (CECCE). Sa refonte de l'aide aux élèves ayant des besoins particuliers a fait ses preuves, et sert même aujourd'hui d'ins- piration à plusieurs établissements ontariens. Quelques secondes à peine suffisent pour saisir toute l'ampleur de la passion qui anime l'enseignant originaire de Fauquier, dans le nord de la province. Près de huit ans après son arrivée en poste, la voix pleine de chaleur, M. Plourde s'anime quand il aborde le sujet des progrès de «ses» élèves. Il parle avec tout autant d'ardeur et d'émo- tion du travail acharné de la cinquantaine de professionnels qu'il côtoie chaque jour dans le but de s'assurer qu'aucun enfant, quels que soient les défis d'apprentissage qu'il doive relever, n'est laissé à la traîne. «Quand on peut jumeler à la fois emploi et passion, c'est une bénédiction. Et c'est ce que je fais quotidiennement depuis 2011 avec l'équipe du Service de soutien à l'apprentissage», lance-t-il. Cette équipe est une véritable unité spéciale d'intervention. Elle est composée d'enseignants, mais aussi de psychologues, d'orthophonistes, d'éducateurs ressources et de conseillers pédagogiques, autant de professionnels chargés de venir en aide aux élèves ayant des anomalies de comportement, de communication, d'ordre intellectuel, d'ordre physique ou multiples. Comme ailleurs, ce soutien prend la forme de programmes d'éducation de l'enfance en difficulté ou de services personnalisés. «Nous nous sommes fixé des buts avec le conseil scolaire, et notre système d'inter- vention a obtenu les résultats escomptés ses dernières années. Avec le bien des élèves en tête, on a réussi à accomplir beaucoup de choses pour améliorer le nombre de réussites, de crédits accumulés et la diplomation», se réjouit-il. u n c h e m i n DE PHILIPPE ORFALI Le travail de Sylvain Plourde, EAO, touche plusieurs centaines d'élèves répartis dans des dizaines d'écoles de la région d'Ottawa. Pourtant, ces élèves ne l'ont jamais vu. bien pavé

Articles in this issue

Links on this page

view archives of OCT OEEO - PPP_Septembre_2018