OCT OEEO

PPP_Septembre_2018

Issue link: http://oct-oeeo.uberflip.com/i/1012856

Contents of this Issue

Navigation

Page 28 of 59

27 Septembre 2018 | Pour parler profession une culture qui encouragent le positif et la constance en vue de permettre aux élèves éprouvant des difficultés de mettre à pro- fit certaines stratégies au quotidien. C'est la pierre d'assise de notre travail; sans une bonne gestion de classe, c'est le chaos.» Shayna Goldman, EAO, abonde dans le même sens. Suppléante à Brampton (Ontario) pour le Peel District School Board, M me Goldman ajoute : «La clé consiste à créer un milieu d'apprentis- sage calme, positif et inclusif, grâce à une relation de respect mutuel.» La plupart des enseignants estiment que la gestion de l'espace scolaire passe par l'énonciation des attentes dès le début de l'année, la gestion du compor- tement, l'inclusion et le développement. Les nouveaux membres de la profession qui commencent à assimiler le concept conviennent qu'ils ont beaucoup à apprendre. C'est pourquoi nous avons demandé à des enseignants de la province de nous parler des astuces qu'ils ont trouvées au fil des années pour faciliter la gestion de l'espace scolaire, en espérant qu'elles vous aideront à faire de la nouvelle année scolaire un succès, tant pour vous que pour vos élèves. Apprenez à les connaître Apprenez à connaître vos élèves, tant dans la salle de classe qu'au sein de la communauté éducative. Marla Zupan, EAO, enseignante de 2 e année à la St. Bonaventure Catholic School PHOTOS : PHOTO D'iSTOCK F raîchement diplômée et em- bauchée à titre de remplaçante à long terme pour enseigner l'éducation physique et la santé quelques jours avant la première semaine d'école en 2016, Angela Corapi, EAO, savait pertinemment que le cours d'éducation physique était le cours préféré de bon nombre d'élèves. Or, elle ne savait pas pour autant comment gérer l'espace scolaire. «Imaginez-vous, dit-elle, une classe de 28 élèves installés à leur pupitre devant leur manuel. Maintenant, enlevez ces manuels et ces pupitres, et remplacez-les par des ballons et un grand gymnase.» M me Corapi, qui enseigne en immersion française à la St. Anthony Catholic Elementary School, à Thornbury (Ontario), a fait tout son possible pour apprendre comment aider ses élèves à se préparer et à se concentrer. «Tout d'abord, j'ai instauré une routine en limitant le temps passé dans le vestiaire. Les tours de piste commençaient dès l'arrivée dans le gymnase. Les élèves se rassemblaient ensuite en petits groupes et attendaient les consignes, explique-t-elle. D'autre part, je leur ai fait comprendre que, quand ils entendaient mon coup de sifflet, ils devaient m'accorder leur attention. J'avais compris que la routine permettait aux élèves de connaître mes attentes et d'apprécier mes cours.» La gestion de l'espace scolaire s'appuie sur une certaine expérience pratique permettant de déterminer quelle approche et quelles techniques conviendront aux élèves. Les normes d'exercice de la pro- fession établies par l'Ordre fournissent un aperçu des techniques de gestion de l'es- pace scolaire, notamment quant à l'enga- gement des enseignants envers les élèves et les besoins d'apprentissage de ces derniers, et à leur rôle de leader au sein de l'école. Selon Francesca Martínez Hernando, EAO, qui enseigne le français de base ainsi que les sciences et l'art dramatique de la 1 re à la 3 e année en immersion française à l'Our Lady of Mount Carmel Catholic School, à Amherstview (Ontario), la gestion de l'espace scolaire est l'une des compétences les plus difficiles à acquérir. «L'enjeu est de créer un milieu qui permet d'optimiser l'apprentissage de tous les élèves, et de valoriser des routines et FINAL TK

Articles in this issue

view archives of OCT OEEO - PPP_Septembre_2018