OCT OEEO

PPP_Décembre_2018

Issue link: http://oct-oeeo.uberflip.com/i/1048265

Contents of this Issue

Navigation

Page 8 of 55

7 MOT DU REGISTRAIRE Décembre 2018 Pour parler profession PHOTOS : MAT THEW PLEXMAN DE MICHAEL SALVATORI, EAO @michael_OCTOEEO B ien que je ne sois pas musicien, j'admire ceux qui peuvent jouer de la musique, et encore plus les enseignantes et enseignants qui l'enseignent. Quand j'enseignais dans une école secondaire, j'ai eu la chance de me lier d'amitié avec l'enseignante d'instruments à cordes. Tous les ans, elle m'invitait à jouer un rôle – et à jouer d'un instrument – au grand concert de fin d'année. On m'avait recruté pour jouer des percussions aux côtés de jeunes musiciens des programmes élémentaire et secondaire. Pendant les répétitions, et pendant le concert surtout, je portais une attention particulière à la gestuelle du chef d'orchestre ainsi qu'aux indices visuels et aux marques de tempo des élèves à côté de moi, et ce, afin de frapper la grosse caisse au bon moment. Comme vous pouvez l'imaginer, battre ce gros tambour au mauvais moment n'aurait pas passé inaperçu! Je me souviens combien ces indices visuels m'étaient utiles dans la préparation, la synchronisation et l'exécu- tion. De la même façon, divers indices nous aident à améliorer notre pratique dans notre profession; ces indices sont, par exemple, les questions de nos collègues ou les suggestions de nos mentors et des directions d'école qui nous poussent à réfléchir. Les recommandations professionnelles et les études de cas de l'Ordre sont aussi pour nous des indices qui instaurent un dialogue professionnel. Les recommandations, accessibles à oct-oeeo.ca/recommandations, amènent nos membres à réfléchir à certaines questions leur permettant de raffiner leur pratique et de rehausser leur jugement professionnel. Notre plus récente recommandation, Favoriser la santé mentale des élèves, vise à renforcer notre capacité de cerner les besoins en santé mentale et à se prévaloir des ressources nécessaires pour épauler les élèves. Les études de cas publiées dans Pour parler profes- sion, quant à elles, illustrent d'autres facettes de notre pratique. Elles nous permettent d'évaluer les circons- tances, de faire appel à notre jugement professionnel et d'avoir des discussions avec des collègues pour affiner notre raisonnement. Tels de bons musiciens, nous interprétons les partitions et jouons avec passion et précision, tout en prêtant atten- tion à la gestuelle du chef d'orchestre en ce qui a trait au tempo et au volume. Et, comme des musiciens talentueux, nous recherchons l'harmonie et composons de la musique avec profondeur et caractère afin d'enrichir l'expérience des élèves et de faciliter leur apprentissage. ■ L'Ordre offre des conseils professionnels à ses membres pour orienter leur pratique. Repérer les indices

Articles in this issue

Links on this page

view archives of OCT OEEO - PPP_Décembre_2018