OCT OEEO

PPP_Septembre_2020

Issue link: http://oct-oeeo.uberflip.com/i/1277378

Contents of this Issue

Navigation

Page 17 of 71

16 PRATIQUES EXEMPLAIRES Pour parler profession Septembre 2020 D ans sa classe de 7 e année à la Valley Park Middle School, à Toronto, Susie Barraud, EAO, sait qu'il y a plusieurs façons de mesurer la réussite des élèves; c'est pourquoi elle a voulu parler à une élève qui avait du mal à se concentrer et à suivre les leçons. Ce n'était pas uniquement son rendement scolaire qui l'inquiétait. Et si quelque chose n'allait pas? Au cours de l'année scolaire, M me Barraud avait établi une relation de confiance avec l'élève, qui a senti qu'elle pouvait se confier à elle. Son père était autoritaire et dominateur, ce qui avait eu des conséquences néfastes sur elle. «Son estime de soi était anéantie, elle était triste tout le temps et n'arrivait pas à trouver sa place», affirme l'ensei- gnante, qui est également chef de la section du bienêtre, de l'inclusion et de la justice sociale. L'élève s'est sentie mieux après avoir parlé de ses sentiments. M me Barraud a trouvé une autre façon de l'aider. Parfois, elle la jumelait avec deux autres élèves qui avaient des troubles d'anxiété et leur demandait de travailler en équipe. Les trois élèves se sont liés d'amitié et ont formé un groupe de soutien mutuel. «Nous sommes tous passés par des moments difficiles dans la vie, et on peut s'entraider pour aller de l'avant, de dire M me Barraud. L'enseignant doit former une communauté dans sa classe.» En 2018, l'Ordre a publié la recom- mandation professionnelle intitulée Favoriser la santé mentale des élèves pour aider les enseignantes et ensei- gnants agréés de l'Ontario à com- prendre les enjeux entourant la santé mentale, à cerner les comportements inquiétants et à agir en conséquence. Comment les enseignants mettent- ils en pratique ces conseils et recommandations? Tout débute par la façon de penser le soutien en santé mentale. Il ne s'agit pas uniquement de maladie mentale. Comme l'indique la recommandation, la capacité de s'adapter ainsi que de gérer et de contrôler ses pensées, ses émotions et son comportement, tout cela fait partie intégrante d'une santé mentale optimale. C'est ce qu'on appelle le bienêtre mental. Tous les élèves, qu'ils souffrent d'une maladie diagnostiquée ou pas, ont besoin d'évoluer dans un milieu stimu- lant qui favorise l'apprentissage et la santé mentale, et les enseignants sont des experts en la matière. «Le bienêtre englobe le bienêtre physique, affectif et cognitif. Quand toutes ces composantes sont prises La santé mentale des élèves La recommandation professionnelle de l'Ordre Favoriser la santé mentale des élèves fournit des conseils à ses membres. Voici comment ils meent ces conseils en pratique. DE STUART FOXMAN L'Ordre publie régulièrement des recommandations professionnelles sur des sujets essentiels au travail des enseignants et au bienêtre des élèves de l'Ontario. Chaque jour, ses membres font preuve de professionnalisme et de discernement en appliquant nos conseils dans le travail qu'ils font pour les élèves de la province. Dans ce numéro : Favoriser la santé mentale des élèves Recommandation professionnelle Favoriser la santé mentale des élèves

Articles in this issue

Links on this page

view archives of OCT OEEO - PPP_Septembre_2020