OCT OEEO

PPP_Décembre_2014

Issue link: http://oct-oeeo.uberflip.com/i/414843

Contents of this Issue

Navigation

Page 30 of 63

29 Décembre 2014 | Pour parler profession OBLIGE DE JENNIFER LEWINGTON Le gouvernement, les conseils scolaires, les administrateurs ainsi que les enseignantes et enseignants agréés de l'Ontario travaillent de concert afin que les élèves de l'Ontario soient en sécurité à l'école. A u début de septembre, avant même de mettre le pied dans le laboratoire de sciences de la Sir Winston Churchill Secondary School, à Saint Catharines, Hannah et ses camarades de 9 e année doivent subir un nouveau test de sécurité en ligne. Pour répondre à une des questions, Hannah et son partenaire doivent examiner la photo d'un laboratoire montrant de nombreuses infractions aux règles de sécurité : un élève est debout sur un tabouret instable, des flammes jaillissent d'un bec Bunsen laissé sans supervi- sion et une éprouvette cassée traîne sur le comptoir. Les élèves comprennent. «Parfois, nous utilisons des produits chimiques dangereux. Il faut donc éviter les risques et viser la sécurité», affirme Hannah. Jordan, son partenaire, ajoute : «Nous devons savoir comment travailler avec toutes ces substances pour ne pas avoir d'accident.» Le test de sécurité en ligne est l'une des initiatives que le District School Board of Niagara a lancées cet automne. L'objectif est de provoquer une prise de conscience au sein de toutes les écoles au sujet d'une importante responsabilité : la santé et la sécurité des élèves et du personnel. Le District School Board of Niagara n'est pas le seul conseil scolaire à avoir pris une telle initiative. Toutefois, il est perçu comme un chef de file quand vient le temps de diriger les activités potentiellement dangereuses avec uniformité et vigilance dans les cours de technolo- gie, le laboratoire de sciences, le gymnase et le terrain de sport. L'an dernier, l'organisme à but non lucratif School Boards' Co-operative Inc. a reconnu le rendement exceptionnel du conseil scolaire en matière de sécurité. School Boards' Co-operative Inc. fait des recommandations d'indemnisation des accidentés du travail à 60 conseils scolaires de la province. «Nous sommes de plus en plus sensibilisés aux enjeux de sécurité, déclare Frank Kelly, EAO, directeur général du Conseil ontarien des directeurs de l'éducation et partenaire du ministère de l'Éducation de l'Ontario dans le projet d'une année sur l'initiative de prévention des bles- sures chez les élèves. C'est notre but, mais nous ne l'avons pas encore atteint.» Récemment, des incidents ont mis les questions de santé et de sécurité à l'avant-plan. En 2011, Eric Leighton, élève de 12 e année de l'Ottawa Catholic School Board, a été tué dans une explosion ayant eu lieu dans un atelier. On s'était servi d'une meuleuse pour ouvrir un baril afin d'en faire un barbecue, ce qui a provoqué l'explosion. Plus tôt cette année, le rapport d'enquête du coroner a été déposé. Il formule des recommandations importantes à l'intention des ministères du gouvernement de l'Ontario, des conseils scolaires et d'autres acteurs. On attend les réponses en avril 2015. SÉCURITÉ

Articles in this issue

view archives of OCT OEEO - PPP_Décembre_2014