OCT OEEO

PPP_Mars_2017

Issue link: http://oct-oeeo.uberflip.com/i/783426

Contents of this Issue

Navigation

Page 8 of 75

M O T D U R E G I S T R A I R E 7 Mars 2017 | Pour parler profession PHOTO : MATTHEW PLEXMAN LES PONTS DU LEADERSHIP Une source d'inspiration peu ordinaire permet de jeter un pont entre l'enseignement et l'apprentissage au sujet des… ponts. DE MICHAEL SALVATORI, EAO E n juin dernier, j'ai eu le plaisir d'assister à un concert de Rufus Wainwright dans le cadre du festival Luminato, à Toronto. Ce spectacle était une reproduction, note pour note, de la prestation de Judy Garland au Carnegie Hall, en 1961. Alors que je tapais du pied sur le rythme de San Francisco, le sens des paroles a commencé à prendre forme dans ma tête : «There's Brooklyn Bridge, London Bridge and the bridge of San Louis Rey…» Le mot était lâché : «bridge» (qui veut dire «pont»). Mon esprit a aussitôt fait le rapprochement avec Act Like a Leader, Think Like a Leader, un ouvrage d'Herminia Ibarra que j'étais en train de lire, dans lequel l'auteure souligne combien il est important pour les leaders de «servir de pont» en établissant des liens avec le monde extérieur plutôt qu'en agissant comme décideurs ultimes. M me Ibarra cite les recherches de Deborah Ancona, qui a découvert que «les chefs d'équipe qui livraient les meilleurs résultats ne passaient pas la majeure partie de leur temps à jouer un rôle interne. Les meilleurs leaders servaient plutôt de pont entre l'équipe et son environnement externe». Ces éléments de recherche renversent, en partie, mes suppo- sitions et attentes quant au fait que le leader est le noyau qui donne des directives, des conseils et des renseignements aux autres. En poursuivant ma lecture, j'ai réfléchi à l'image du pont comme modèle de leadership et au rôle que joue le leader pour favoriser la croissance et l'autonomie. Un leader astucieux observe et discerne les besoins de l'équipe, puis jette des ponts entre l'équipe et les ressources – humaines ou autres – pour faciliter ses travaux. Dans certains cas, le «pont» relie un intérêt ou un besoin au développement d'une capacité chez un individu, d'où l'idée d'un pont entre la démarche d'enseignement et le processus d'apprentissage. En tant que pédagogues dont le rôle est de faciliter l'appren- tissage des élèves, nous servons de pont. Le concept contem- porain de dynamique entre enseignement et apprentissage renforce ce modèle. L'apprentissage centré sur l'élève réduit naturellement le rôle du pédagogue comme point d'ancrage et favorise, en parallèle, l'établissement de liens, l'échafaudage pédagogique et le renforcement des capacités. Le rôle du leader en enseignement revêt une grande impor- tance dans les milieux d'apprentissage, de même qu'à l'échelle de l'école et du conseil scolaire. Pour reconnaître ce rôle, l'Ordre a récemment élaboré un cours menant à la qualification additionnelle (QA) Leadership en enseignement. À l'automne dernier, nous avons demandé à des membres de participer à un sondage afin d'articuler le contenu de la ligne direc- trice de ce cours. Leur rétroaction a donné lieu à un large éventail de thèmes : appuyer le leadership transformationnel en enseigne- ment par le questionnement et la collaboration; leadership attentif; développement du leadership; théories et pratiques réfléchies; leadership pédagogique; responsabilisation; renforcement des capacités; et établissement d'un leadership éthique. L'ébauche de la ligne directrice figure dans notre site web à oeeo.ca. Je vous invite à la consulter et à nous faire part de vos remarques. La version définitive servira aux fournisseurs du cours. Le pédagogue sert de pont entre les apprenants et les possi- bilités qui s'offrent à eux, qu'elles se trouvent en eux-mêmes ou dans leur milieu. ■

Articles in this issue

Links on this page

view archives of OCT OEEO - PPP_Mars_2017