OCT OEEO

PPP_Mars_2018

Issue link: http://oct-oeeo.uberflip.com/i/941367

Contents of this Issue

Navigation

Page 22 of 139

E N S E I G N A N T S R E M A R Q UA B L E S 21 Mars 2018 | Pour parler profession PHOTOS : RAINA & WILSON DE BILL HARRIS Gerry Dee a mis autant d'énergie dans sa carrière d'enseignant que dans celle de comédien. Son enseignant de 8 e année, Joseph Onorati, EAO, lui a appris l'art de combiner rigueur, objectivité et humour, une leçon de vie. M ême si l'humour est son gagne-pain, Gerry Dee fait une grande distinction entre l'enseignant qu'il était autrefois et celui qu'il incarne au petit écran. «Je n'étais pas le personnage que vous voyez dans Mr. D, affirme le créateur et la vedette de la comédie de situation à l'affiche depuis longtemps sur la CBC, dans laquelle il joue un enseignant dont l'égo vient souvent contrecarrer ses meilleures intentions. Quand j'enseignais, j'essayais, de bien des façons, d'imiter un enseignant que j'admirais.» M. Dee, dont le parcours professionnel a été atypique mais rempli de succès, a ensei- gné pendant neuf ans avant de canaliser son énergie dans son autre passion : la comédie. De qui a-t-il appris son approche pédagogique? De Joseph Onorati, EAO, son enseignant de 8 e année à la St. Gabriel Catholic School, à Toronto. «Avec du recul, je me dis que Joe était vraiment quelqu'un de formidable, même si je ne m'en étais pas rendu bien compte quand j'étais élève, se souvient M. Dee qui, à l'époque, était connu sous son vrai nom (Donoghue). Joe représentait un juste équilibre entre trois choses. Premièrement, on l'admirait et il était source d'inspira- tion pour beaucoup. Deuxièmement, il avait le sens de l'humour et savait quand s'en servir. Et troisièmement, il était strict et faisait ce qu'il y avait à faire. Comme j'ai pu l'apprendre en enseignant, il est rare d'incarner ces trois qualités.» M. Dee se souvient du respect qu'il éprouvait pour M. Onorati. Quelle que soit l'approche rigoureuse ou enjouée, son enseignant savait gérer toutes les situations avec justesse et finesse. «Joe n'était pas toujours tendre. C'est lui qui menait la barque, mais il était aussi le genre d'enseignant qu'on ne voulait pas décevoir, souligne M. Dee. Par moments, il a fallu qu'il me réprimande, mais je l'appréciais toujours autant. Je savais qu'il m'aimait bien et j'étais conscient que, parfois, j'en faisais un peu trop.» D E L A C L A S S E

Articles in this issue

view archives of OCT OEEO - PPP_Mars_2018