OCT OEEO

PPP_Juin_2018

Issue link: http://oct-oeeo.uberflip.com/i/979307

Contents of this Issue

Navigation

Page 41 of 71

40 Pour parler profession | Juin 2018 lu, vu, entendu Pour des ressources en anglais, rendez-vous à professionallyspeaking.oct.ca. Vous pouvez emprunter la plupart des ouvrages en question à la bibliothèque Margaret-Wilson, à l'exception de certaines trousses de classe. Composez le 416-961-8800 (sans frais en Ontario : 1-888-534-2222), poste 689 ou envoyez un courriel à biblio@oeeo.ca pour réserver votre exemplaire. Petit guide de ressources en enseignement UNE BIBLIOTHÈQUE FAITE SUR MESURE L 'expédition de livres est le plus populaire de tous nos ser- vices. Ça ne coûte rien aux membres et, que vous habitiez en Ontario ou ailleurs au pays, vous recevez les colis par la poste», explique Christine LeBlanc, aide-bibliothécaire de la bibliothèque Margaret-Wilson. Située dans les locaux de l'Ordre, la bibliothèque Margaret- Wilson offre une collection de ressources axées uniquement sur la profession enseignante et porte sur des sujets comme la gestion de classe et le leadership, ainsi que sur diverses matières d'enseignement telles que les maths, l'anglais, le français et les sciences. En tout, elle comprend quelque 13 000 ressources : livres, livrels et DVD, ainsi que des bases de données en ligne. Curieusement, ce ne sont pas les résidents de la région de Toronto qui sont les plus grands utilisateurs de la bibliothèque, mais ce sont plutôt les membres qui habitent à l'extérieur de la métropole qui en profitent davantage. «Nos membres appré- cient beaucoup le fait que les livres arrivent directement à l'école ou à la maison, et qu'on peut rendre les ressources aussi facilement, de dire M me LeBlanc. Il suffit de refermer la boîte, de coller l'étiquette fournie et d'aller au bureau de poste.» La bibliothèque expédie en moyenne 30 colis par jour, et ce, toute l'année, mais surtout l'été, quand les enseignantes et ensei- gnants ont plus de temps libre pour faire de la recherche ou suivre des cours. «On peut aussi venir à la bibliothèque pour profiter d'un espace tranquille pour étudier ou encore pour utiliser gratuitement le wifi, des ordinateurs publics, des imprimantes et des photoco- pieurs», explique-t-elle. Chaque membre en règle qui a un compte à la bibliothèque a le droit d'emprunter des ressources. Ceux qui habitent à l'étranger peuvent, avec leur numéro de membre, accé- der à la collection numérique ou aux bases de données en ligne, et ce, du lundi au vendredi, de 8 h 30 à 17 h, toute l'année. «Nous sommes toujours prêts à répondre aux questions par courriel à biblio@oeeo.ca ou par téléphone au 416-961-8800 ou sans frais (en Ontario) au 1-888-534-2222, poste 689, afin d'orienter les personnes dans leur recherche», précise Christine LeBlanc. Fait important à ne pas oublier : toutes les ressources – albums, romans, matériel pédagogique – qui paraissent dans cette rubrique font partie de la collection de la bibliothèque Margaret-Wilson. Bon été et bonne lecture! —Rochelle Pomerance, responsable de cette rubrique Ruby tête haute; Éditions des Éléphants; Paris; 2017; ISBN 978-2-3727-3032-7; 40 p.; 27,95 $; Diffusion Dimedia inc.; 514-336-3941; dimedia.com « Ruby tête haute D'IRÈNE COHEN-JANCA, ILLUSTRATIONS DE MARC DANIAU Ruby Bridges fut la première enfant noire à être admise dans une école pour les Blancs aux États-Unis, au début des années 1960. S'il existait déjà une biographie de Ruby Bridges pour enfants, ce très bel album adopte une nouvelle approche pour faire découvrir au jeune public un morceau important de l'histoire de la lutte contre la ségrégation. L'auteure et l'illustrateur se sont inspirés d'un tableau du peintre américain Norman Rockwell (1894-1978) qui s'intitule The problem we all live with. L'auteure crée une mise en abîme littéraire dans laquelle une enseignante présente à ses élèves le fameux tableau pour ensuite leur raconter l'histoire de Ruby Bridges. En parallèle, l'illustrateur propose une version person- nelle mais tout aussi forte du tableau original. Le texte est écrit à travers le regard de deux enfants, ce qui permet un vocabulaire simple mais plein d'émotions. En ces périodes troubles qui ont donné naissance au mouvement américain Black Lives Matter, cet album trouvera sa place en salle de classe ou à la bibliothèque de l'école. Il peut servir de point de départ à des activités variées en études sociales, en arts visuels ou simplement en littéra- tie pour des élèves à partir de 9 ans. Il serait très intéressant, par exemple, d'agrémenter la lecture en visionnant la vidéo de la visite de Ruby Bridges au président Obama dans laquelle on les voit admirer et commenter le tableau original de Norman Rockwell, qui est accroché sur un des murs de la Maison-Blanche. Critique de Nathalie Cazenave-Dit-Berdot, EAO, enseignante à l'académie Alexandre-Dumas, Conseil scolaire Viamonde, Toronto.

Articles in this issue

Links on this page

view archives of OCT OEEO - PPP_Juin_2018